25 septembre 2020

Les bienfaits de l’huile de foie de morue liquide

Connue pour son odeur et son goût très caractéristiques, l’huile de foie de morue était autrefois communément utilisée pour fortifier l’organisme des enfants et des personnes fragiles. Ce produit recèle de nombreuses vertus, mais il faut la consommer correctement. Explications.

Un produit très riche en nutriments

L’huile de foie de morue est extraite de certaines espèces de ce poisson qui vit dans les mers froides, notamment Gadus Morhua. Elle s’obtient par cuisson de pièces de foie à la vapeur qu’on écrase. Il faut ensuite réaliser une décantation pour avoir de l’huile de foie de morue liquide. La quantité à consommer pour bénéficier des précieux nutriments qu’elle contient est d’une cuillère à soupe par jour. Ceux qui la prenaient pour traiter un problème de rachitisme et de croissance osseuse pendant leur enfance se souviennent de son odeur et de son goût pas très agréables.

L’huile de foie de morue est naturellement riche en vitamine D qui est bonne pour les os, le cœur et les muscles. Cette vitamine agit également au niveau des reins et des intestins, notamment en absorbant le phosphore et le calcium et en les fixant sur les os. Cette huile contient également une quantité conséquente de vitamine A qui contribue au maintien d’une bonne vision et à la santé de la peau et des muqueuses. Autres éléments présents dans l’huile de foie de morue liquide, les acides gras oméga 3 qui jouent un rôle essentiel dans les fonctions cérébrales et qui sont aussi bénéfiques pour la peau, les dents, les cheveux et les ongles.

Formes galéniques et posologie

Si vous ne souhaitez pas consommer de l’huile de foie de morue liquide, pas de souci, sachez que ce produit est aussi disponible dans le commerce sous forme de gélules souples, généralement en gélatine. L’avantage de cette forme, c’est la neutralité du goût. Toutefois, certaines études démontrent que la forme liquide a une meilleure biodisponibilité, c’est-à-dire qu’un une meilleure atteint la circulation sanguine sous forme inchangée.

Il est à noter qu’il n’existe actuellement aucun dosage officiel pour l’huile de foie de morue, la cuillerée quotidienne étant une référence empirique. Pour éviter les sous ou surdosages, il est conseillé de suivre à la lettre les indications de la notice. Une cuillère à soupe peut contenir jusqu’à 140% de la dose maximale recommandée en vitamine A, il est donc recommandé d’éviter de prendre des compléments alimentaires contenant cette vitamine.

Par ailleurs, pour pouvoir bénéficier des vertus des oméga 3, il est conseillé de ne pas prendre de l’huile de foie de morue avec des aliments contenant de forts taux d’oméga 6, car la synthèse de ces derniers perturbent celle des premiers, alors qu’il est important de maintenir l’équilibre entre ces deux lipides.

L’huile de foie de morue demande aussi d’autres précautions d’emploi. En effet, l’utilisation de cette huile est contre-indiquée chez les personnes qui présentent des allergies graves aux poissons, une maladie du foie ou une hypercalcémie. Elle est aussi déconseillée pour les femmes enceintes ou qui allaitent et les personnes qui suivent un traitement anticoagulant.