28 mai 2020

Quelle agence immobilière pour une vente ou un achat immobilier ?

Les agences immobilières deviennent de plus en plus nombreuses sur le marché de l’immobilier. On dispose alors d’un bon nombre d’agences immobilières sans pour autant savoir laquelle choisir pour nous accompagner dans nos projets immobiliers. Nous découvrirons dans cet article les différents types d’agences immobilières qui existent sur le marché selon leur mode de fonctionnement.

Petit rappel sur les agences immobilières 

Les agences immobilières sont des sociétés professionnelles de l’immobilier qui prennent en charge les différentes transactions immobilières. Elles peuvent être employées en tant que mandataires de vente ou de location, comme intermédiaire ou négociateur immobilier. 

Elles sont attestées par une carte professionnelle délivrée par le préfet. Pour garantir des résultats satisfaisants à leurs clients, elles recrutent des agents immobiliers salariés ou des agents commerciaux et exercent libéralement ou en réseaux, selon le système de franchise.

Les différents types d’agences immobilières 

Suivant leur mode de fonctionnement libéral ou en réseaux, on distingue :

Les agences indépendantes 

Dites classiques, elles sont très autonomes sur le marché, isolées et sans enseigne nationale. Leur indépendance revêt donc un aspect hautement concurrentiel vis-à-vis des autres sur le marché. Le nombre fleurissant d’agences immobilières et l’effondrement immobilier suite à la crise économique de 2008, ont entrainé une chute des transactions immobilières. 

Cette chute a entrainé avec elle les agences immobilières indépendantes, car elles ne pouvaient compter que sur leur propre moyen qui se trouvait limité. C’est de cela qu’est née l’idée de se regrouper pour former un réseau franchisé.

Les agences franchisées

Pour fuir ce marché peu actif des investissements immobiliers, dominé par la concurrence, les agences immobilières se sont regroupées en réseaux franchisés. La franchise immobilière repose sur la maitrise des valeurs concurrentielles matérielles et immatérielles distinctives d’une entreprise à une autre. 

Dans ce contrat, le franchiseur impose ses propres valeurs concurrentielles à l’agence immobilière franchisée et cette dernière bénéficie à son tour de la notoriété, de la qualification et de la clientèle du franchiseur. Sur le plan juridique, ce contrat n’atteint pas l’indépendance des agences franchisées. Mais la réalité est tout autre, car le franchiseur exerce un certain contrôle sur les agences. En plus, la plupart d’entre elles sont dépendantes financièrement, ce qui réduit leur autonomie juridique.