29 novembre 2020
extension maison

Réussir la construction de son extension maison

L’extension est la meilleure solution pour éviter d’acheter une nouvelle maison plus grande et plus chère. Sa réalisation dépend de plusieurs facteurs comme le volume, le design, l’accès, le terrain, etc. Que ce soit une extension horizontale ou verticale, une surélévation ou une excavation, quelques règles sont à observer.

Étudier le projet d’extension

Vous avez certainement une idée de quel côté placer l’extension. Mais un projet de cette envergure nécessite une étude sérieuse et par conséquent l’intervention d’un professionnel. Il saura comment la réaliser dans les meilleures conditions et pourra garantir un travail de qualité. Un professionnel se chargera également de faire la topographie ainsi que l’architecture.

En effet, si l’extension dépasse les 150 m², le mieux c’est de recourir à un architecte. Il sera en mesure de dire si le projet est réalisable. Ses conseils sont très importants pour optimiser l’extension. Cela comprend, la forme, le volume, et l’harmonie entre la maison et la nouvelle pièce. Cependant, l’isolation, un critère non-négligeable pour les maisons modernes est prise en compte dans le projet. Et cerise sur le gâteau, un architecte est un artiste, il assurera une extension unique ou encore sur-mesure.

Revoir les règles d’urbanisme du lieu

Avant d’entamer les travaux, il est primordial de consulter les règles d’urbanisme qui régissent les constructions sur la commune. Il faut savoir que chaque pays, chaque commune d’un pays de l’UE a des règles d’urbanisme spécifiques. Il suffit d’approcher la mairie de votre commune pour se renseigner sur ces dernières.

Quand celles-ci seront bien cernées, il est plus facile de mettre en place le projet. Elles peuvent en effet limiter la hauteur, l’espace à occuper, certains matériaux, la hauteur, et même le choix des couleurs. Cependant, certains travaux exigent une déclaration ou un permis de construire pour les plus importants.

Se conformer à la réglementation thermique

Même pour l’extension la réglementation thermique (RT) s’applique. Elle dispose d’une force obligatoire et restrictive. Par exemple, la partie nouvelle ne doit pas dépasser les 30 % de la surface initiale de la maison selon la RT 2012. Si toutefois, cette règle est enfreinte ou que la surface de l’extension va au-delà des 150 m², il faut s’attendre à payer beaucoup plus vis-à-vis de l’administration pour le projet.

Cependant, une extension de grande taille sera plus coûteuse. En effet, il faudra se préparer pour une isolation et des équipements plus performants pour se conformer à la réglementation. Par contre, c’est un investissement à long terme puisque la maison est plus économique en termes d’énergie et moins de gaz à effet de serre.

N’hésitez pas à consulter le site https://www.venerie-immo.fr/ pour plus de conseils concernant vos projets immobiliers.