29 novembre 2020
négociation prix immobilier

Conseils pour négocier le prix d’un bien immobilier

Il est rare qu’un logement se vende au prix présenté dans l’annonce immobilière. En effet, quand on est décidé à acheter le bien en question, on estime souvent que le prix demandé est trop élevé. Pas de panique, il est toujours possible de négocier en immobilier. L’objectif est de trouver une entente sur le prix du bien. Découvrez nos conseils pour négocier le prix d’achat d’un immobilier.

S’informer sur l’état du marché

Tout d’abord, la négociation du prix d’un logement nécessite une enquête afin de regrouper des informations. Pour mieux évaluer le prix du bien, il faut s’intéresser aux autres biens mis en vente que celui qu’on veut. Consultez le site valentinimmobilier.com pour plus d’informations. L’idéal, c’est de visiter des logements à proximité afin de mieux comprendre une éventuelle différence de prix.

Il est à noter que c’est l’emplacement ainsi que les avantages qui déterminent le prix d’un logement. Toutefois, les agents immobiliers peuvent aussi aider à négocier le prix. Ou bien, on peut demander à un notaire ou à un expert indépendant de faire leur propre estimation pour négocier un achat immobilier.

Déterminer les raisons de la vente

La question est de savoir depuis quand le logement est mis en vente et la raison pour laquelle les vendeurs se séparent de leur logement. Certes, cela ne permet pas proprement à négocier le bien immobilier, mais permet de connaître l’état d’esprit des vendeurs. Bien sûr, s’ils sont impatients d’avoir une offre d’achat, ils vont être plus ouverts à la négociation.

Mettre en avant sa capacité financière

Effectivement, le meilleur argument de négociation en immobilier reste la solidité financière de son dossier. Bien évidemment, on peut prévenir le vendeur qu’on a déjà un apport important ou bien qu’on a l’accord de principe de la banque pour un prêt immobilier.

Ces arguments peuvent jouer en faveur de soi si plusieurs acheteurs ont fait la même proposition. Cependant, pour que cela fonctionne, on doit avant tout trouver des biens correspondant au budget, soit exactement, soit avec une marge de négociation raisonnable.

Évaluer l’état du bien

Enfin, pour fixer une marge de négociation, il est essentiel de connaître les points faibles du logement en question. Cela peut être un mauvais état général du bien, une absence d’un ascenseur, un environnement bruyant, etc. Cependant, il faut bien peser le pour et le contre avant de décider d’acheter le bien.

D’ailleurs, tout ce qui concerne le logement est important. Ainsi, avant de prendre une décision, il est préférable de voir le Plan d’Urbanisme Local (PLU). Ce dernier recense tous les projets de construction prévus dans la ville. S’il y a des travaux à faire, cela est un bon argument de négociation pour faire baisser le prix de vente.